Électroneutre électroneutre Pascal NYS, 34 rue de Bellevue, 03110 VENDAT,   tel: 06 18 72 37 37      
Électricien                    Siret: 513 347 856 0025 APE 431A      
Technicien en assistance et maintenance informatique     

nys.p@electroneutre.com    Fax: 08.11.48.54.13      

 

 

 

Les champs magnétiques

Même si la notion de champ magnétique est très abstraite, toutefois nous la connaissons bien. Une simple boussole nous manifeste d'une manière très concrète la présence du champ magnétique terrestre, ce champ continu à une valeur comprise entre 400 et 700 mG selon l'endroit de la terre où l'on se trouve. Mais il existe d'autres champs magnétiques. Placer par exemple une boussole devant un téléviseur ou un câble électrique alimentant un appareil en fonction, vous verrez l'aiguille de la boussole être déviée. On utilise les champs magnétiques en particulier pour les transformateurs et aussi les moteurs électriques.

Dans tout fil électrique où circule un courant, un champ magnétique est généré. Selon que le courant est continu ou alternatif, il va donc exister deux sortes de champs magnétiques:
        l'un constant généré par un aimant ou un courant continu ou par la terre ; 
        et l'autre un champ variable puisqu'il est généré par un courant alternatif (en France il est de 50 hertz, c'est a dire qu'il change du + au - 50 fois par seconde).

Cette distinction entre champs magnétique constant et variable est très importante, car les effets ne sont pas du tout les mêmes. Seuls les champs magnétiques variables posent un problème, car ils induisent des perturbations dans tout corps conducteur d'électricité, donc dans les être vivants.

La champ magnétique est proportionnel à l'intensité du courant (les ampères ou l'ampérage du courant), c'est-à-dire le passage du courant à l'intérieur du fil. Dans un fil de lampe, le champ magnétique ne sera existant que lorsque la lampe sera allumée.

Le champ magnétique est donc la conséquence directe de la consommation d'électricité et il variera en proportion de la consommation. Par exemple, une ligne haute tension aura un champ magnétique plus important l'hiver que l'été, car les abonnés consomment plus de courant en hiver qu'en été. Ou encore, "l'intensité du champ magnétique rayonnée par un sèche-cheveux pourra être, à égale distance, multipliée jusqu'à sept fois en fonction de la puissance qui aura été sélectionnée." (Thierry GAUTIER, Guide pratique de l'habitat sans nocivité pour la santé, p 18).

Les lignes "très hautes" et "basses" tension génèrent des champs magnétiques mais aussi les transformateurs (tous ces petits transformateurs que nous utilisons de plus en plus pour nos téléphones, ordinateurs portables, appareils pour écouter bébé, lampes allogènes et qui fournissent un courant basse tension, génèrent de très forts champs magnétiques), les moteurs électriques et les appareils qui comportent des bobinages.

L'unité de mesure des champs magnétiques est le milligauss (mG). On peut aussi employer le microtesla (uT) et le nanotesla (nT) 

1uT= 1000 nT = 10 mG

Il faut aussi noter que les champs magnétiques sont en proportion de la distance qui existe entre les deux fils (ou trois pour le triphasé). Sur une ligne de haute tension les champs magnétiques sont d'autant plus élevés qu'il existe une grande distance de sécurité entre les fils. Pareillement pour les spots allogènes branchés sur deux câbles plus ou moins tendus, les champs magnétiques sont d'autant plus intenses. 

"Donc plus les fils d'une ligne électrique sont éloignés les uns des autres et plus le champ magnétique sera important (cas d'une ligne très haute tension). Au contraire, plus les conducteurs électriques serons resserrés, moins le champ magnétique est intense. Lorsque les fils sont torsadés, le champs magnétique est presque neutralisé."(Claude BOSSARD, Guide de l'électricité biocompatible, p.50).

Une autre propriété des champs magnétiques est de pouvoir à l'inverse des champs électriques, traverser la plupart des matériaux sans être atténués. Les murs et les différent matériaux de construction n'arrêtent pas les champs magnétiques. Seul certains matériaux spéciaux, à grande perméabilité magnétique, peuvent modifier et atténuer les champs magnétiques (comme le Mu-métal, le fer doux ou le ferrite ).

  • Le mu-métal est en alliage de nikckel-fer-molybdène, de faible épaisseur, subissant un traitement thermique.
  • Le fer doux : c'est du fer industriel éliminant les impureté, 50 fois moins efficace que le mu-métal et 30 fois moins cher.
  • Les matériaux composite au silicium, à grains orientés en sens inverse, sous brevet EDF, 100 fois moins perméable que le mu-métal, mais adapté au type de blindage pour les transformateurs haute tension du réseau l'EDF.

Source:  Le guide de l'habitat sain, p.204

 

 

 

 

 

Page accueil

    

Mise à jour du site: 12/01/2016
Copyright © 2016 Electroneutre. Tous droits réservés.