Électroneutre électroneutre Pascal NYS, 34 rue de Bellevue, 03110 VENDAT,   tel: 06 18 72 37 37      
Électricien                    Siret: 513 347 856 0025 APE 431A      
Technicien en assistance et maintenance informatique     

nys.p@electroneutre.com    Fax: 08.11.48.54.13      

 

 

 

 

L’installation électrique idéale est une gageure,
mais il existe des solutions à nombre de problèmes.

 

 

 

Comment se préserver pièce par pièce.

 

 

Dans les chambres

Avant tout, il faut protéger le sommeil. Nous passons près d'un tiers de notre vie dans la chambre à coucher. C'est pourquoi cet endroit doit être particulièrement contrôlé. Il est essentiel d'exclure la présence sur le lit de champs électriques supérieurs à 5 v/m, et de champs magnétiques supérieurs à 0,5 mG. Radio-réveil, lampes de chevet, télévision, chargeurs de téléphone (qui comportent un transformateur intégré), etc. sont autant d'appareils qui, restés sous tension durant la nuit, perturbent le sommeil, s'ils sont placés à côté du dormeur. Car il ne suffit pas d'éteindre l'appareil à l'aide de son interrupteur de commande : si le circuit reste sous tension, le champ électrique rayonne toujours à partir du câble d'alimentation jusqu'à la prise et parfois au-delà, comme on le verra ci-après, dans le cas de la lampe de chevet.

Par ailleurs, il faut aussi penser à ne pas placer le téléviseur, la chaîne hi-fi ou le tableau électrique (compteur), par exemple, contre la cloison qui sépare la chambre de la pièce voisine, surtout si la tête du lit est calée contre elle. Protéger le sommeil est indispensable à notre équilibre psychique et à la production de mélatonine, l'hormone régulatrice de notre horloge biologique.

La lampe de chevet (voire aussi l'autre rubrique)
Même éteinte, elle rayonne un champ électrique surtout si elle ne comporte pas d'interrupteur bipolaire qui coupe les deux fils d'alimentation, la phase et le neutre. Il est donc conseillé de remplacer les interrupteurs unipolaires par des bipolaires (dont l'aspect est identique). Les interrupteurs bipolaires permettent ainsi d'éviter qu'une lampe reste sous tension, ce qui arrive fréquemment quand le câble est équipé d'un interrupteur unipolaire et que la fiche se trouve en position inversée dans la prise.
Installation d'un fil blindé et d'un interrupteur bipolaire sur une lampe de chevet en images.

Enfin, une autre solution consiste à brancher la prise de la lampe sur un bloc multiprises ou monoprise, équipé d'un interrupteur bipolaire, qui permet de couper le courant.

POUR LA LAMPE DE CHEVET UN INTERRUPTEUR BIPOLAIRE" C'EST MIEUX !

 

Le radioréveil électrique
Équipé d'un transformateur, il est également source de pollution électromagnétique redoutable dans la mesure où il est généralement posé près de la tête du dormeur. Il est recommandé de l'éloigner de 0,60 m... ou d'opter pour un appareil à piles.

PRUDENCE DANS LES CHAMBRES D'ENFANTS

D'une manière générale, tous les appareils intégrant des transformateurs sont à éloigner des petits comme des grands, car leur bobinage génère des rayonnements magnétiques intenses. C'est le cas de ces petits interphones pour bébé, bien pratiques pour surveiller son bébé de loin, mais que l'on a tendance à mettre trop près du berceau pour ne pas risquer de rester sourd à ses appels ! C'est aussi le cas de certaines lampes de chevet.

 

L'expérience nous montre que beaucoup de personne souffrant d'insomnies chroniques, de troubles des rythmes biologiques voient leurs problèmes se résoudre simplement en écartant du lit les lampes de chevet, les chaînes Hi-fi, les radio-réveils à affichage digital, ainsi qu'en évitant les rallonges électriques. De même, il est souvent constaté que beaucoup d'enfants qui présentent des troubles du comportement, des insomnies, des agitations nocturnes et des somnolences à l'école, sont victimes de la pollution électrique, trop proche d’eux durant leur sommeil.

 

 

 

Dans la pièce à vivre

De nombreux appareils et équipements électriques contribuent à rendre cette pièce confortable. Veillez, là aussi, à les placer et à les utiliser de manière à ne pas subir les champs électromagnétiques qu'ils émettent. Les fauteuils et les divans où l'on passe un nombre relativement important d'heures de détente doivent contenir un minimum de pollution : moins de 5v/m en champs électriques alternatifs et moins de 0,5 mG en champs magnétiques. Voici quelques précautions concernant certains d'entre eux.

 

La télévision
Le champ émis se propage à une distance proportionnelle aux dimensions de l'écran de l'appareil (ce qui vaut aussi pour un ordinateur). Dans tous les cas, il est conseillé de ne pas se tenir à moins de 1,20 m du téléviseur. Il est toujours possible de faire mesurer par un professionnel les champs produits par l'écran à l'aide d'un détecteur de champs électromagnétiques et d'utiliser des protections spéciales. Cependant, ayez la sagesse d'éteindre le poste après usage et de ne jamais le placer dans une chambre d'enfant.

 

La chaîne hi-fi
Les champs émis par une chaîne et ses différents composants (tuner, ampli, lecteur CD, etc.) ont été mesurés jusqu'à 0,40 m. Pensez à les éteindre après usage.

 

Le téléphone sans fil d'intérieur
La station de base d'un téléphone sans fil (de type DECT, Digital Enhanced Cordless Telephone) donne la possibilité de déplacer le combiné jusqu'à 300 m. Cette station est branchée sur le secteur et émet des signaux en permanence, sur une gamme de fréquences comprises entre 1,88 et 1,9 GHz. Ce champ est d'autant plus intense que l'on se trouve près de la base. C'est pourquoi il est recommandé de ne pas placer la base de cet appareil près des lieux de vie, encore moins dans une chambre.

 

Les ampoules fluocompactes
Les ampoules fluocompactes seraient-elles une nouvelle source de pollution électromagnétique ? Le choix des ampoules doit prendre en considération les économies d'énergie mais aussi la santé et le bien-être de toute la famille.
À juste titre, les ampoules traditionnelles à incandescence, au bilan écologique désastreux, à la performance et à la durée de vie médiocres, doivent être abandonnées. Leur disparition est d'ailleurs programmée pour 2013.
Pour les remplacer, on envisage de généraliser l'emploi des ampoules fuocompactes, dites « basse consommation » (elles consomment quatre à cinq fois moins d'électricité que les ampoules à incandescence et ont une durée de vie environ quinze fois supérieure). Or, tout comme celui des tubes fluorescents classiques, le ballast électronique (élément qui fournit l'impulsion électrique) de ces ampoules émet un rayonnement électromagnétique basses fréquences et hautes fréquence (micro-ondes), contrairement aux ampoules classiques à incandescence.
Il faut être attentif à l'emploi des ampoules fluocompactes, d'autant qu'elles peuvent être montées sur les toutes les douilles et donc sur toutes les lampes. Il est recommandé de ne pas se tenir trop près de ces sources d'éclairage (l'exposition aux champs électromagnétiques est proportionnelle à la distance). On évitera de placer ces ampoules là où l'on risque de subir de longue exposition (plafonnier sous lequel on se tiendrait debout, lampe de bureau, lampe de chevet, etc.). En outre, il faut savoir que ces rayonnements sont aggravés en présence des structures métalliques sur la lampes.

 

Les spots halogènes
Les transformateurs équipant les installations halogènes très basse tension (TBT) de manière à abaisser la tension du courant (du 220 V à 6, 12 ou 24 V) émettent des rayonnements parmi les plus importants dans la maison. Ils peuvent se trouver dans le pied de la lampe (de bureau), dans le culot du spot ; ils peuvent aussi commander plusieurs spots TBT à la fois. Il est recommandé de mettre une distance de 0,60 m entre l'utilisateur et le transformateur.

 

 

 

Dans la cuisine

C'est l'une des pièces où la concentration d'appareils, et donc l'intensité des champs électromagnétiques, est la plus forte. Les appareils type "classe 2" offrent une excellente sécurité contre les électrocutions, mais produisent un rayonnement de champs électriques important, de par leur enveloppe non conductrice (plastique) qui ne peut être reliée à la terre. Lorsque la mesure à 5cm de distance d'un appareil électroménager atteint une valeur supérieure à 20 V/m, nous pouvons conclure que cet appareil n'est pas raccordé à la terre ou que sa prise de terre est défaillante.

Il peut être fortement souhaitable d'essayer de créer dans la cuisine, un espace préservé des champs électriques en éloignant toute source et appareil, afin de travailler en toute sécurité. D'autant plus que certaines personnes passent plusieurs heures à cuisiner.

Nous nous arrêterons sur deux d'entre eux, le four à micro-ondes et la plaque à induction, les plus dangereux. Les autres équipements, comme grille-pain, cafetière électrique, hotte aspirante, réfrigérateur ou encore lave-vaisselle ne présentent que peu de risques vu le temps limité durant lequel nous y sommes exposés.

 

Le four à micro-ondes
Ici, les ondes sont générées par un magnétron sur une fréquence de 2,45 GHz environ. A 10 cm, le champ électromagnétique peut être de 25 μT. Le four à micro-ondes fonctionne sur une fréquence élevée qui agite les molécules d'eau, d'où l'effet thermique produit (la fréquence des téléphones portables est proche de celle des fours à micro-ondes, mais leur puissance est très inférieure : 2 watts au lieu de 800 watts, voire plus).

Il faut éviter de se tenir trop près d'un four à micro-ondes en marche. Il est aussi très important d'entretenir régulièrement le four et de vérifier l'état du joint qui assure l'étanchéité de la porte.
Inutile, de toute manière, de vous tenir près du four durant son fonctionnement ou de regarder par la vitre en exposant votre visage. Enfin, essayez de faire en sorte que vos jeunes enfants n’utilisent pas le micro-ondes.

En outre, les personnes porteuses d'un stimulateur cardiaque doivent accorder une attention particulière aux rayonnements du four à micro-ondes, qui peuvent perturber le fonctionnement de leur appareil. Les stimulateurs cardiaques sont d'ailleurs dorénavant équipés de dispositifs de protection contre les interférences électromagnétiques, mais prudence tout de même.

ENTRETENIR LE FOUR à MICRO-ONDES EST ESSENTIEL

 

 

Les plaques à induction
Les inducteurs placés sous la surface vitrocéramique créent un champ magnétique qui fournit l'énergie thermique dans l'ustensile de cuisine. Mais une partie des rayonnements risque de ne pas être absorbée, si le récipient est plus petit que la plaque, par exemple ; elle se propage alors dans l'environnement, jusqu'à 1,50 m.

Une attention particulière est à porter aux femmes enceintes, car leur ventre se situe au niveau des plaques à induction et donc le fœtus est particulièrement exposé aux champs électromagnétiques.

 

 

 

Dans la salle de bains

Outre l'éclairage, la salle de bains est aussi le lieu d'utilisation de plusieurs petits appareils électriques. Le respect des normes dans cette pièce permet d'éviter les risques liés à leur utilisation, mais quelques précautions supplémentaires limiteront l'exposition aux champs électromagnétiques :
Ne laissez pas la brosse à dents électrique branchée en permanence ; Ecartez davantage le sèche cheveux de la tête (30 uT à 15 cm) ; Évitez le rasoir électrique, l'un des principaux émetteurs d'ondes électromagnétiques (800 ut à 1 cm).

 

 

 

Dans le bureau

Outre ce que nous avons déjà dit concernant en particulier l'éclairage et le téléphone sans fil (DECT), ceux qui passent leur journée dans leur bureau doivent être conscients des risques liés à l'utilisation d'un ordinateur et du wifi, ainsi que de toutes les systèmes de communications sans fil qui, à l'heure actuelle, accélèrent et facilitent toutes les tâches.

 

L'ordinateur
Qu'il soit réservé aux activités professionnelles ou aux loisirs, un ordinateur, familier dans tous les foyers, expose les utilisateurs aux rayonnements électromagnétiques émis par son écran. La Suède est la première à avoir décidé une norme, et ce, au profit, de la plupart d'entre nous, car désormais tous les fabricants se conforment à cette norme d'émission de champs électromagnétiques.
Cette dernière, dite TCO (plus contraignante encore que l'ancienne norme MPR), que l'on retrouve sur les appareils, fixe les limites des rayonnements électromagnétiques des moniteurs d'ordinateurs. À noter que les écrans des ordinateurs portables n'émettent pas de rayonnement. Dans tous cas, il est préférable de brancher les ordinateurs sur une prise reliée à la terre.

 

Le wifi (wireless fidelity)
Il s'agit d'un système de télécommunication permettant de créer des réseaux locaux sans fil à haut débit, parfois sur plusieurs centaines de mètres (en extérieur), en reliant des ordinateurs portables à une source unique. L'avantage de ce système est donc de faciliter les connexions à Internet dans les aéroports, les gares, les trains, les lieux publics... Parfois, leur portée peut atteindre plusieurs kilomètres (Wimax).
La wifi utilise une bande de fréquences comprise entre 2,4 et 2,4835 GHz, de l'ordre, donc, des hyperfréquences (micro-ondes), qui trouvent comme autres applications, la téléphonie mobile ou les fours à micro-ondes.
Même si les rayonnements du wifi ne semblent pas dangereux, ils viennent s' ajouter aux autres : dès lors, autant se tenir éloigné de la source et se placer de sorte, à ne pas être sur le parcours des ondes ; éteindre le wifi quand on ne s'en sert pas ou opter pour une connexion filaire.

 

Le bluetooth
Cette technologie permet de relier des - Les effets des ondes ... - périphériques à un ordinateur (imprimante, scanner, souris, clavier, assistant personnel...). Elle fonctionne aussi sur la bande de fréquences de 2,4 GHz.

 

 

 

Équipements plus ou moins courants

Il serait impossible de citer tous les appareils et équipements électriques figurant dans la panoplie de chacun d'entre nous, d'autant qu'ils peuvent varier en fonction de nos activités. Mais nous attirons votre attention sur les fers à repasser, les diffuseurs d'arômes, les aquariums, les fauteuils ou les lits électriques, d'une manière générale, tous ces appareils qui restent sous tension en permanence ou qui sont équipés d'un transformateur (voir plus haut).
Évitez de brancher le chargeur de votre téléphone mobile près de la tête du lit pendant la nuit ou de garder le transfo de votre imprimante à vos pieds quand vous êtes assis à votre bureau. Écartez-les de vous pour ne pas en subir les rayonnements.

Un mot encore au sujet des compteurs électriques qui génèrent des champs électromagnétiques importants : si vous avez le choix, trouvez-leur une autre place que la cloison qui, jouxte la chambre à coucher ou le salon.

Enfin, soyez attentif aux systèmes de chauffage électriques par le sol et de plafonds rayonnants qui peuvent, selon les modèles ou les technologies employés, générer des champs électromagnétiques préoccupants.

 

Ce que nous proposons

 

 

 

Retour au menu

 

Page accueil    

Mise à jour du site: 12/03/2017
Copyright © 2016 Electroneutre. Tous droits réservés.